1 - Est-ce que ça fait mal ?

La méthode d’épilation à lumière pulsée ne fait pas mal. Selon la sensibilité de certaines zones et/ou de leur niveau d’hydratation, vous ressentez la chaleur des flashs. Plus la peau est hydratée et plus le traitement sera efficace et agréable. Le plus surprenant dans ce traitement est l’application du gel conducteur qui est froid (voir question 14)

2 - Pourquoi est-il possible que je ressente des « micro-brûlures » ? « Picotements »?

La lumière se transforme en chaleur au contact de la peau ce qui permet la photo thermolyse des poils. Cette réaction, tout comme ses éventuels effets secondaires sont donc simplement des réactions similaires à ceux de la chaleur (rougeur, érythème). Ce sont des réactions normales de vos terminaisons nerveuses (les corpuscules de Ruffini dans ce cas – sensibles à la chaleur) qui engendrent alors ces sensations. Il est impératif de bien hydrater la peau pour faciliter la pénétration de la chaleur et diminuer ainsi les sensations excessives. Vous allez découvrir notre gamme de produits spécifiques conseillée par nos opératrices à base de rose musquée – un anti-inflammatoire et adoucissant naturel.

3 - Est-ce que ça peut me brûler la peau?

Oui, la lampe flash peut brûler comme toute autre utilisation d’appareil de cette puissance. On note que le risque peut apparaître lors d’une mauvaise programmation de l’appareil en utilisant des fréquences trop hautes, par exemple. C’est pourquoi nos opératrices vont toujours réaliser un diagnostic de peau dès la première séance pour déterminer au préalable le phototype de peau du client, la couleur, et la quantité de poils et ajuster l’intensité de l’appareil selon votre type de peau. Après avoir répondu au bilan de santé, un test sera effectué sur une petite zone avec une intensité intermédiaire.

Les seuls vrais incidents (coups de soleil, sensations douloureuses) qui ont été décrits proviennent essentiellement du non-respect des règles d’usage : il est impératif de respecter les protocoles et de ne pas s’exposer au soleil après des séances ou encore aux UV. Nos opératrices vont vous remettre tous les conseils pour éviter les erreurs.

4– Pourquoi c’est aussi cher ?

L’appareil à lumière pulsée que nous utilisons est une technologie haut de gamme qui impose de nombreux investissements, comme l’achat de l’appareil, son assurance, son transport, la formation de la technicienne, la création d’un staff médical et technique. Dans le souci d’offrir des résultats rapides et durables, nous avons fait le choix d’un service haut de gamme et de performances constantes autant pour nos machines que pour nos équipes. 

5 - Est-ce réellement efficace ?

Oui, l’épilation à lumière pulsée est efficace, ces 10 années d’expérience sur le marché certifie et prouve son efficacité, à condition, bien évidemment, d’utiliser des appareils haut de gamme de fabrication européenne, une bonne programmation et une parfaite maîtrise de la part de l’opératrice.

Il faut également tenir compte du protocole et des conditions de santé de la personne, c’est à dire évaluer les dysfonctionnements hormonaux ou les traitements médicamenteux qui pourraient réduire l’efficacité du traitement. La grande majorité des personnes sont ravies dès la première séance avec une perte de plus de 60/70% des poils sur la zone dans les jours qui suivent la séance.

6 - Est-ce réellement définitif ?

Ni l’épilation à lumière pulsée, ni l’épilation au laser ne sont des moyens d’épilation totalement définitifs. Ce sont des moyens de dépilations dits « durables », « progressifs » ou encore « radicaux » Le seul moyen d’épilation définitive reconnue aujourd’hui est l’épilation électrique aux aiguilles, méthode très longue et douloureuse. Ceci explique pourquoi il n’est presque plus présent sur le marché et qu’il a bel et bien été remplacé par l’IPL sachant que dans la lumière pulsée l’intérêt est de détruire les cellules germinatives des poils pour ainsi supprimer ou retarder de telle façon la repousse du poil que seulement dans certains cas une très légère repousse peut apparaître sur les grandes zones ; pour le maillot et les aisselles, l’épilation à l’IPL est dans la majorité des cas réellement définitive. Sachant que l’on travaille sur de la matière vivante (le corps humain !,) et que par conséquent, on ne peut pas détruire les poils qui ne sont pas nés !

Il faut, pour maintenir un résultat idéal, prévoir une séance de rappel par année.

7 - Quelle est la différence entre une prestation en institut et chez le dermatologue ?

Les instituts (pas tous) ne peuvent vous proposer que de la lumière pulsée étant donné que le laser est exclusivement réservé au corps médical en France. Et cela bien plus pour une question de loi d’image et de concurrence que pour une question de sécurité, sachant que dans nos pays voisins tel que l’Espagne et le Portugal les techniciennes utilisent les 2 méthodes simultanément. A prix équivalent, le laser réduit le nombre de séance dans la théorie !

L’IPL a de beaux jours devant lui par sa facilité d’usage, son confort et les protocoles réalisés dans les centres esthétiques très bien formés au soins corps et au confort du client. 

8 - Quelle est la différence entre la lumière pulsée et le laser ? 

Plus que pour une raison d’efficacité et de mode d’action le laser est réservé au corps médical et donc laisse l’utilisation de la lumière pulsée aux techniciennes spécialisées, et à certaines esthéticiennes. 

Les 2 agissent de la même manière, sauf que le laser utilise du laser et la lumière pulsée une lampe flash. La différence intervient au niveau des phototypes des patients. La lumière pulsée a un plus grand spectre lumineux …..

9 - La technicienne est-elle assez qualifiée ?

Avant d’intégrer la société, la technicienne Depilclub est déjà en possession d’un diplôme dans le milieu de l’esthétique ou médical, elle doit par la suite suivre une formation agrée depuis son siège social. Ses aptitudes doivent alors correspondre aux attentes et demandes de l’employeur ainsi que de notre médecin-conseil. Elle doit suivre un protocole d’hygiène strict, avoir une bonne connaissance de la technique, savoir garder le suivi d’un client et savoir appréhender ses besoins par le biais de ses questions et observations.

10 - Est-ce dangereux ?

Non, la lumière pulsée n’est pas dangereuse. Le plus gros risque est d’occasionner une brûlure légère sans effets néfastes sur la santé sinon un aspect inesthétique momentané. 

11 - Y a-t-il des risques de repousse de poils sous la peau ?

Non, au contraire. Premièrement, parce qu’à la fin du traitement il n’y a plus de repousse, donc pas de poils sous peau non plus. Mais deuxièmement, il faut savoir que la lumière pulsée en plus d’avoir un pouvoir « destructeur » du poil, joue aussi un rôle de photo réjuvénation ce qui permet non seulement d’atténuer les tâches brunes solaires, les tâches rouges et les petits vaisseaux, mais également d'améliorer la texture de la peau et de la rendre plus épaisse, plus tonique, et plus lisse.

12 - A partir de combien de temps puis-je voir des résultats ?

Dès la première séance, la plupart des personnes notent un réel retard de la pousse du poil, certains dès la deuxième ; à partir de la troisième et quatrième, on commence à apercevoir considérablement les avantages de la lumière pulsée.

13 - Quel impact a la lumière pulsée sur les yeux, et pourquoi faut-il utiliser des lunettes ?

L’intensité de la lumière pulsée est telle que cela peut provoquer des brûlures de la rétine. Il est donc impératif de se protéger. 

14 - Y a-t-il un risque d’allergies ?

Les risques d’allergies seront les mêmes que dans les autres soins ou traitements, ils dépendront des composants contenus dans la gamme des produits. (cf. fiche de produit)

Lors du diagnostic initial, nous vous invitons à préciser à l’opératrice toute allergie dont vous pourriez souffrir.

15 - Pourquoi faut-il appliquer du gel conducteur sur la zone à traiter?

Le gel conducteur sert à refroidir la zone et permet une bonne conduction de la lumière. Cela rend les soins plus confortables et plus efficaces.

16 - Quelle est la différence avec la lampe flash que l’on trouve en grande surface ?

Mal utilisée, elle pourrait même causer une accélération de la repousse des poils. C’est un argument de vente assumé ou caché. En tout cas l’efficacité est moindre. Tout simplement, la puissance de chauffe du poil (en Joules) est largement inférieure sur les appareils grand public. Elle est trop faible pour toucher réellement le bulbe. 

Les raisons de cette faible puissance :

   * Un encombrement moindre (les machines professionnelles prennent beaucoup de place)

    * Un usage simplifié (l’usage d’un gel n’est pas nécessaire)

    * Une sécurité accrue (aucune dangerosité, faible risque d’aveuglement)

    * Un niveau de douleur probablement beaucoup plus faible (à vérifier !)

    * Aucune formation nécessaire

Nous vous alertons sur les risques de ces appareils car ils font l’objet de peu de contrôle – aucune instance n’est chargée de cette surveillance aux frontières.

17 - Puis-je continuer le traitement pendant les périodes d’été ?

Oui et non, cela dépend de votre temps d’exposition au soleil, et de la zone traitée. Il est fortement déconseillé de se surexposer. Nous serons très stricts sur les mesures de sécurité à respecter pendant les périodes d’été et d’expositions prolongées aux UV. Par exemple, si arrivée la période d’été vous n’avez pas fini vos séances d’aisselles ou de maillot, dans ce cas, les expositions au soleil ne seront pas aussi nuisibles que sur les autres zones, car ce sont des zones qui sont normalement couvertes par vos vêtements. Dans le cas des périodes estivales, il faut alors éviter de traiter le visage, les épaules et le dos, des zones rapidement sensibles aux coups de soleils et garder ses précautions pour le reste du corps (écran total, éviter les heures de fortes radiations, éviter les expositions prolongées, hydrater correctement sa peau).

 18 - Depuis combien de temps existe l’épilation à lumière pulsée ?

Depuis plus de dix ans et dans tous les pays de la zone Euro nous avons vu se développer cette technique dans les centres de soins et chez les médecins.

19 - Pourquoi parle-t-on de « dépilation » ?

La dépilation est une pratique qui consiste à faire tomber les poils ou à les détruire. Afin de ne pas faire l’amalgame avec l’épilation traditionnelle, les fabricants ont créer ce terme de « dépilation ».

20 - L’épilation définitive est-elle cancérigène ?

Non, la dépilation par lumière pulsée ne provoque pas de cancer. Ce principe est basé sur la photo-thermolyse. Cette lumière se transforme en chaleur. En utilisant ce type de filtre, l’énergie passera dans la mélanine du poil sans créer de dommage à la peau ou aux vaisseaux sanguins (comme les UVA ; pas d’infra rouge) donc pas de risque de cancers.

21 - Pourquoi faut-il espacer les séances de 4 semaines ?

Pour s’assurer qu’à chaque séance la technicienne agira sur des poils en phase de croissance (Anagène) et donc favoriser l’efficacité du traitement. Le traitement se voit alors inefficace sur un poil en phase Télogène  (repousse d’un nouveau poil). 

22 - Le traitement est-il aussi efficace chez les femmes que chez les hommes ?

Evidemment puisqu’ici le premier facteur qui entre en jeu est la mélanine (pigment) qui est présente chez les hommes et chez les femmes, néanmoins les hommes possèdent plus d’androgènes (hormones mâles) ce qui pourrait prolonger, dans leur cas, le traitement de 1 à 3 séances, de même que pour certaines femmes ayant un dérèglement hormonal).

23 - Pourquoi faut-il se raser et non s’épiler ?

Le rasage permet de garder le bulbe intact et ainsi permettre à la lumière de le détruire. L’épilation arrachant le bulbe limite l’action de la lumière. Il faut donc éviter l’épilation pour optimiser les résultats.

24 - D’où proviennent les appareils et où sont-ils fabriqués ?

Nos appareils nous sont fournis par le siège social SLYOU Portugal et fabriqués en Italie.